Blida : Les philatélistes à l'honneur

Blida : Les philatélistes à l'honneur

Plusieurs philatélistes et cartophiles (collectionneurs de timbres et de cartes portales) des quatre coins du pays se sont donné rendez-vous, du 17 au 20 mai 2024, au centre des loisirs scientifiques de la ville des Roses pour exposer leurs «perles rares» à un public certes rare mais connaisseur et s'échanger entre eux. L'inauguration officielle a été donnée par le wali de Blida.

Et c'est l'association Sciences et Horizon, créée en 2007 qui est l'initiatrice de cet événement «passionnel». «Nous sommes à notre cinquième édition cette année», rappelle Samir Chaouane, secrétaire général de cette association. Sur place, nous avons constaté plusieurs exposants venus notamment d'Oran, Tlemcen, Tissemsilt, Constantine, Béjaïa, Mila...

Celui d'Oran a exposé une centaine d'anciennes cartes de Blida, une manière de charmer le public blidéen à la recherche de l'histoire de sa ville ! «Je possède en tout plus de 1000 anciennes cartes de Blida. Certaines d'entre elles sont très rares. Je fais la vente ou l'échange», déclare-t-il.

Un visiteur du salon certifie ses dires. «Je reconnais que j'ai trouvé dans le stand d'Oran des cartes de Blida d'une extrême rareté que je n'ai jamais vu auparavant, et ce même si je suis un cartophile m'intéressant particulièrement à ma ville depuis plusieurs années», avoue-t-il. Pour le SG de l'association organisatrice du salon, il y a eu pour l'édition 2024 la participation de 26 collectionneurs de 18 wilayas.

Le doyen a 75 ans, alors que la plus jeune est une Bougiote de 23 ans. «Dans leur majorité, ce sont les meilleurs collectionneurs à l'échelle nationale qui sont là !», ajoute-t-il. Samir Chaouane est lui-même un collectionneur de timbres, de cartes et de billets monétaires.

Il a commencé à s'intéresser à ce monde, alors qu'il avait à peine 15 ans. Près de 40 ans après, sa passion pour les collections est toujours là, et ce, même si les collectionneurs se font de plus en plus rares à l'ère des réseaux sociaux et des «nouvelles passions». «Malgré tout, c'est toujours un plaisir de partager notre passion! Organiser un salon dédié aux collectionneurs est une manière de faire de la résistance et de sauvegarder, à notre façon la philatélie, la cartophilie et le billetophilie.» Rencontré au salon, Chekroun Abdelkader, 50 ans, fait de la résistance à sa manière en épousant les causes justes à travers les timbres. Ce correspondant de presse dans la wilaya de Tlemcen a consacré son stand à la cause palestinienne.

On y voit un timbre émis en Palestine en 1927, un autre glorifiant l'Intifadha, un autre aussi commémorant le 20e anniversaire de la création de l'Etat de Palestine à Alger (1988), des timbres de l'autorité palestinienne d'une excellente qualité imprimés en Suisse, d'autres représentent le mouvement de résistance Hamas... Et la liste est longue.

«Je suis collectionneur de timbres depuis l'âge de 8 ans, soit à partir de 1982. Aujourd'hui, j'ai 42 ans de passion pour la philatélie particulièrement. Je possède en tout plus de 49 000 timbres de la plupart des pays du monde. Mais le sens que j'ai toujours donné à ma passion favorite est de défendre les opprimés.

Cette année, c'est la cause palestinienne qui est à l'honneur, actualité oblige», a-t-il insisté, lui qui a reçu plusieurs médailles de récompense pour sa fidélité à sa passion et son engagement pour les causes justes. Enfin, tous les participants du salon en question ont été récompensés à travers une cérémonie de clôture, et ce, en présence du directeur de la jeunesse et du sport de la wilaya ainsi que d'autres responsables de ce secteur et du mouvement associatif.

Les organisateurs préparent déjà la version 2025 du salon, qui sera à vocation maghrébine, d'après eux. Pour cela, ils invitent tous les collectionneurs intéressés par la participation de les contacter au numéro suivant (0780208814) pour les besoins des inscriptions.

Du : 27-05-2024
Auteur : Mohamed Benzerga
Source : El Watan (elwatan.com)