RECHERCHER DANS LA BIBLIOTHEQUE


Biographie de
Paul Pierre Lemagny

Autour du timbre > Dessinateurs


Dessinateur Paul Pierre Lemagny

Biographie

Paul Pierre Lemagny, né à Dainville-Bertheléville (Meuse) le 11 février 1905 et mort à Versailles le 18 juillet 1977, est un peintre et graveur français.
Issu d'une famille originaire de Sivry-la-Perche, fils d'un garde forestier, ses premières années se passent dans un environnement campagnard et forestier auquel il restera profondément attaché sa vie durant et qui marquera son œuvre.
La Première Guerre mondiale le trouve à Amiens, puis son père étant de retour dans la Meuse, il fait, de 1918 à 1924, des études au lycée de Bar-le-Duc qu'il quitte bachelier. Son avenir oscille alors entre la philosophie, l'histoire et le dessin. Finalement, c'est sous l'impulsion de son professeur de dessin, M. Philbert, qu'il choisit cette dernière discipline.
Il suit alors pendant un an les cours de l'École des beaux-arts de Valenciennes tout en travaillant comme surveillant d'internat. Il y découvre la gravure au burin et à l'eau-forte. Grâce à une bourse de la ville de Valenciennes, il est admis à l'École des beaux-arts de Paris dans l'atelier d'Auguste Laguillermie, où il développera sa passion pour la gravure. Il concourt sans succès au prix de Rome de 1925.
Il connaît son premier succès en 1928 en remportant le second grand prix de Rome de gravure avec Salambô. Suivent plusieurs distinctions au Salon des artistes français. Il dessine les paysages qui lui sont chers (Sivry-la-Perche), ou qu'il découvre au cours de voyages. Il côtoie à cette époque des maîtres tels que Jean-Louis Forain, dont il préparait les vernis pour ses gravures, Georges Rouault et Marc Chagall, dont il retouchait les gravures pour les éditions de grand luxe.
Il épouse le 13 octobre 1930 Léonie Leloup (1900-1997), dont le père était également garde forestier, et qui, comme lui, a vécu son enfance au contact de la nature. De leur union naissent trois enfants dont Jean-Claude Lemagny (1931) qui sera conservateur des photographies à la Bibliothèque nationale de France.
Il obtient enfin le premier grand prix de Rome de gravure en 1934 avec Oreste poursuivi par les Erinyes, dont la composition et la qualité graphique restent un modèle du style classique. Il séjourne alors à la villa Médicis à Rome de 1935 à 1938. Pendant cette période, il dessine de très nombreux paysages et portraits du plus pur classicisme. Son amour de la nature le conduit à effectuer dans la campagne romaine et dans les Apennins de longues pérégrinations dont il fixe les paysages remarquables sur des plaques de verre photographiques.
Par ailleurs entre 1940 et 1958, Paul Lemagny dessine plus de deux cents maquettes de timbres pour l'administration des postes, en particulier le portrait de nombreux hommes illustres, une de ses spécialités. Quarante-cinq de ces maquettes donnent lieu à l'émission d'un timbre, dont l'un des timbres courant pour Philippe Pétain3 et le madame Récamier qui reçoit le prix de l'art philatélique décerné pour la première fois au salon d'automne de la CNEP en 1950.
Il crée aussi une série sur les poètes symbolistes (Baudelaire, Verlaine et Rimbaud) qui sont des modèles du genre tant par les portraits des poètes que par les évocations de leurs œuvres.
Lemagny est élu en 1949 à l'Académie des beaux-arts, dont il devient le plus jeune membre à 43 ans.



Aidez-nous à promouvoir Algérie Philatélie sur les réseaux sociaux


Evaluez Algérie Philatélie sur Trustpilot




Newsletter d'Algérie Philatélie
Inscrivez-vous pour être informé à temps des nouveautés des timbres d'Algérie et de l'actualité philatélique